Les publications

LES CAHIERS DE L’ENSA NORMANDIE 2

Mise à jour le Mardi, 22 Mars 2011 13:40

"INCISE" Michel-Henri Viot

  

 

   

Publié à l’occasion de l’exposition « Incise » présentée à l’ENSA de Normandie en hommage à Michel-Henri Viot, le n°2 des Cahiers de l’ENSAN est consacré à l’œuvre de cet artiste peintre et graveur, auteur d’une recherche graphique et picturale sur la représentation de l’espace, enseignant à l’ENSAN jusqu’en 2008.

 

Née d’une interrogation sur le dessin, l’écriture (la calligraphie) et la couleur comme signe, l’œuvre de Michel Henri Viot, se développe à des échelles différentes : de l’estampe que l’on tient dans la main jusqu’à l’œuvre intégrée dans l’espace architectural (Lycée de la Vallée du Cailly à Déville, Lycée le Corbusier à Saint Etienne du Rouvray, Lycée Montesquieu à Herblay, Hôpital de Meaux, I.N.R.A. de Jouy- en- Josas).

Entre culture occidentale latine (France, Espagne, Italie) et tradition extrême orientale (Chine, Japon), les œuvres de Michel Henri Viot tendent moins à exprimer la singularité d’un individu qu’une sensibilité ouverte sur la lumière et l’unité du monde. Une démarche vers « l’ouvert » dont parle le poète Rainer Maria Rilke.

Exposées en France et à l’étranger, ses œuvres se trouvent dans de nombreuses collections privées et publiques dont le Fonds National d’Art Contemporain.

 

ENSA de Normandie / Editions de l’Espérou, Avril 2009 - ISSN 1959-3120 ISBN 2-912261-46-5 EAN 978-2-912261-46-5

Format : 24,5 x 21 cm à la française

Nombre de pages : 40

Impression : quadrichromie sur Munken Lynx

Reliure : broché avec rabats

Illustrations : 68 reproductions et photographies

Prix de vente : 15 Euros

Contact : Service de la communication de l’Ensa de Normandie Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



 

LES CAHIERS DE L’ENSA NORMANDIE 1

Mise à jour le Mardi, 22 Mars 2011 13:36

QU'EST-CE QUE LE CONTEMPORAIN ?

  

 

   

Cet ouvrage - premier de la série des publications scientifiques de l’école nationale supérieure d’architecture de Normandie - est le fruit d’une rencontre, organisée en 2004 à Rouen par le séminaire «Création architecturale contemporaine». Formé d’un historien de la construction (Nicolas Nogue, spécialiste de Lafaille) et de trois architectes - Emmanuel Doutriaux, Arnaud François (auteur d’une thèse sur le cinéma et l’architecture) et Christian Leclerc (ce dernier ayant orienté sa recherche sur l’art contemporain) - le séminaire se proposait d’interroger les conditions de production des situations contemporaines, et de travailler, autour du projet architectural, sur les terrains de rencontres, les effets de contamination qui jouent entre des disciplines aussi diverses que celles de l’ingéniérie, l’architecture, le cinéma, les arts plastiques et/ou numériques.

 

La production contemporaine s’est largement affranchie des repères des modernismes du siècle dernier, ne serait-ce que parce-que notre temps ne peut plus croire à l’expérience univoque du monde physique, la question du média étant devenue dominante.

 

L’architecture contemporaine, déjà riche d’un potentiel technique qui lui ouvre les infinies possibilités de ses artefacts, prend dès lors conscience des nouvelles représentations du monde auxquelles donnent lieu ces nouveaux vecteurs du langage, et cherche paradoxalement à les matérialiser. Qu’est-ce que le contemporain ? Les premiers invités à répondre à cette redoutable question, posée à l’occasion d’une journée d’études, le 8 avril 2004, étaient le dramaturge et metteur en scène Pascal Rambert, les architectes Nicolas Michelin et Frank Vermandel, les artistes Maurice Benayoun et Alain Bourges, l’ingénieur Matthieu Pihouée. Fait suite un dossier consacré, grâce à l’équipe arc en rêve de Bordeaux, à l’œuvre de Cecil Balmond, ingénieur britannique d’origine sri-lankaise, qui, selon Rem Koolhaas, « a déstabilisé et même renversé la tradition cartésienne de la stabilité, son répertoire éveillant l’incertitude et l’inconstance du temps présent ». Enfin l’ouvrage s’ouvre à deux architectes, François Andrieux et Xavier Fouquet, et aux artistes Catherine Beaugrand et Éric Rondepierre. Le romancier Stéphane Audeguy clôture cette livraison en exposant comment son projet d’écriture convoque en une « narration erratique mais ordonnée » notre condition contemporaine.

 

ISBN 2-912261-32-5 - Prix 30 euros

Contact : Service de la communication de l’Ensa de Normandie Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



   

Page 3 sur 3

 

Consignes de sécurité : Vigipirate

Plus d'informations...

Ressources numériques

img-mediatheque-2

Cliquez ici

Travaux d'étudiants

Visiter la galerie photos