Mont-Saint-Aignan 1819-2019 : Comment devient on une ville ?

CONFÉRENCE ANNULÉE

Rencontre avec Loïc Vadelorge co-auteur, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée
et directeur du laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (ACP, EA 3350).
Mardi 31 mars 2020 à 18h à l'ENSA Normandie - Amphithéâtre Jean DUMINY

 

Cycle architecture à lire 2020

Fondée autoritairement en 1819 par la fusion des communes de Saint-Aignan et du
Mont-aux-Malades, Mont-Saint-Aignan demeure longtemps un village surplombant
Rouen. Cent ans séparent l’urbanisation sous le Second Empire du quartier Saint-André,
simple faubourg rouennais et celle du Bois l’Archevêque aux débuts de la Ve république.
Le gros bourg où dominent encore les fermes et les herbages connaît alors une mutation
analogue à celle des communes riveraines de Rouen et devient en deux décennies une
ville de 20 000 habitants.
Mont-Saint-Aignan est-elle une commune de banlieue ou une ville nouvelle, le Neuilly
rouennais ou un pôle universitaire ? À ces questions et à d’autres, ce livre propose
d’apporter des éléments de réflexion historique susceptibles d’éclairer le devenir d’une
commune à l’occasion de son bicentenaire.

Rencontre animée par Jean-Louis Violeau, sociologue, professeur HDR à l’ENSA Nantes,
et chercheur UMR 1563 AAU / équipe CRENAU.
Responsable scientifique du cycle de conférences « Architecture à lire » : Caroline Maniaque,
architecte, professeur à l’ENSA Normandie et directrice de l’unité de recherche ATE Normandie /
ENSA Normandie / Normandie Université..

icon Affiche de la conférence



 

 

Consignes de sécurité : Vigipirate

Plus d'informations...

Ressources numériques

img-mediatheque-2

Cliquez ici

Travaux d'étudiants

Visiter la galerie photos