Joom!Fish config error: Default language is inactive!
 
Please check configuration, try to use first active language


Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /var/www/plugins/system/jfrouter.php on line 316

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /var/www/plugins/system/jfrouter.php on line 317

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/plugins/system/jfrouter.php:301) in /var/www/plugins/system/jfrouter.php on line 318
L'ÎLE - (sous réserve)

L'ÎLE - (sous réserve)

Jeudi 30 mars 2017 de 11h00 à 13h00, dans le petit-amphithéâtre de l'Ensa Normandie

Projection / Rencontre avec la réalisatrice

L’île
Un jardin ouvrier dans le lit de la Seine, au pied de l’usine de Renault Billancourt
Année 1998 / Durée 58 mn

Rencontre avec Sylvaine Dampierre
Auteur et réalisatrice de films documentaires
Animée par Anne Philippe enseignante à l’ENSA Normandie.

À la pointe de l’île Saint-Germain, à l’endroit où celle-ci partage le lit de la Seine avec l’île Seguin où se dressait encore l’usine Renault Billancourt, est un jardin.
Un jardin ouvrier au coeur de la plus célèbre friche industrielle de France.
Fernand a travaillé 35 ans chez Renault. Il louait depuis 45 ans une parcelle à la pointe de l’île, face à son usine aujourd’hui fermée et vouée à la démolition.
Fernand est lié à son usine par une passion inquiète :
« cette usine, c’est mes tripes et le jour où ils la démoliront …
Alors peut être le monde se défera, alors peut être, il ne fera plus bon jardiner sur l’île…
Face à l’émergence de la société des loisirs, le passé ouvrier s’efface. Il est encore fortement inscrit dans les gestes et les accents, mais il est révolu.
Dans sa présence obstinée, pathétique, l’usine en témoigne encore. Le film déroule les quatre saisons du jardin, ce petit espaces affleurant la Seine, ce royaume du presque rien et célèbre la passion jardinière. Dans son exploration de cet Eden dérisoire, au fil du temps, dans la lumière du fleuve, le film opère une sorte d’archéologie au présent : histoire des lieux, mémoire des gens, mémoire d’espaces.
Entrée libre

icon Affiche de la rencontre

 

 

 

 

 

Consignes de sécurité : Vigipirate

Plus d'informations...

Ressources numériques

img-mediatheque-2

Cliquez ici

Travaux d'étudiants

Visiter la galerie photos